adultes

Yann DUBOIS et Hervé POUJEAUX

Kinésithérapie respiratoire et adultes

La kinésithérapie respiratoire chez l’adulte, se caractérise plutôt par des techniques de ventilation dirigée ayant pour but le désencombrement, des techniques permettant l’augmentation de l’ampliation thoracique et de la capacité vitale.

Les pathologies les plus courantes sont la bronchite chronique, l’asthme ou bien encore l’emphysème. Cependant, la plus fréquente reste la BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive). C’est une inflammation et une obstruction progressive des bronches. La BPCO peut être réversible en fonction du degré de la maladie. La BPCO est essentiellement liée au tabac et est la cause de lésions au niveau du poumon et des bronches. L’obstruction va entraîner progressivement la diminution du calibre des bronches, et ainsi empêcher le passage de l’air (avec essoufflement, au départ à l’effort puis peu à peu pour des activités de moindre effort jusqu’à l’essoufflement au repos). Malheureusement, la BPCO longtemps silencieuse se manifestera à un stade déjà avancé de la maladie.

Exemple du déroulement d'une séance

Bilan

Conformément aux recommendations de l’HAS (Haute Autorité de Santé), un kinésithérapeute français effectuant des séances de kinésithérapie respiratoire réalisera, au préalable, un bilan diagnostic kinésithérapique. Cette démarche d’évaluation diagnostique va permettre au kinésithérapeute d’apprécier la faisabilité des séances et d’en déterminer le rythme. En effet, durant son bilan il évaluera la charge de travail ventilatoire à laquelle le patient devra faire face et donc appréciera les effets d’une augmentation de cette charge de travail induite par les séances de kinésithérapie respiratoire.

Plan de traitement

Lors du bilan, le kiné doit ausculter les bruits pulmonaires (absents, sibilants, crépitants, râles...) et évaluer le niveau d'encombrement bronchique. Ceci lui permettra de réaliser un plan individuel de traitement grâce aux différentes techniques dont il dispose :

Augmentation du flux expiratoire (AFE) à l'aide de techniques manuelles et instrumentales,
Expiration lente et complète à l'aide de techniques manuelles et instrumentales
Expiration rapide,
Expiration glotte ouverte
Toux, crachat, ...
A la fin de la séance, le kinésithérapeute réévaluera l'état du patient selon les mêmes critères que lors de son bilan diagnostic, ce qui lui permettra de décider, selon l'évolution de l'encombrement, de la poursuite des soins ou de la fin de la séance.

Il en fera de même au bout de quelques séances afin de déterminer la date de l'arrêt des soins.

Durée d'une séance

Une séance de kinésithérapie respiratoire n'a pas de durée moyenne car elle dépend de l'importance de l'encombrement bronchique de chacun et de l'état de fatigue de chaque patient, elle est donc individualisée.

A proximité de Bordeaux (Cestas), Yann DUBOIS kinésithérapeute du sport, accompagne les sportifs dans leur retour à la compétition

CONTACTEZ NOUS AU 05 56 78 13 99 

Adresse

5 chemin des boutiques 33610 CESTAS

Mail

yanndubois33610@gmail.com

Téléphone

05.56.78.13.99
Port: 06.37.74.63.81

Fermer le menu