Accidents musculaires

Yann DUBOIS et Hervé POUJEAUX

Accidents musculaires

Les accidents musculaires sont courants chez le sportif, et ce, quelque soit son niveau.
Les accidents musculaires sont dus à deux grandes causes majeures. Soit ils peuvent être dus à un effort trop intense ou prolongé voire un étirement involontaire de certaines fibres musculaires, ou à un coup venant écraser le muscle (la classique  » béquille « ).
On distingue généralement deux grands types d’accidents musculaires :

les accidents n’entraînant pas de lésion des fibres musculaires (courbatures, contractures, crampes, contusions simples), qui sont peu graves ; et les accidents entraînant une lésion des fibres.
Votre kinésithérapeute, en périphérie de Bordeaux (Cestas) vous présente ces deux grandes catégories.

Les accidents musculaires SANS LÉSION DES FIBRES

Les courbatures

Le sujet ressent une douleur musculaire de manière diffuse après une activité musculaire souvent inhabituelle, importante ou trop longue et pouvant entraîner une gène lors de certains mouvements.

Dans ce cas, un apport de chaleur est nécessaire afin d’augmenter la vascularisation et la microcirculation.

Attention à  » écouter  » les premiers signes afin d’éviter les complications type contracture ou élongation.

Les contractures

Les signes sont généralement les mêmes que pour la courbature avec une apparition plus rapide, une contraction musculaire douloureuse et une douleur accrue à la palpation.

Les suites et complications ressemblent à ceux de la courbature. Toutefois, la cryothérapie pourra être utilisée dans les tous premiers temps suite à la survenue de la contracture.

Les crampes

La crampe est une contraction involontaire intense et douloureuse entraînant le déplacement involontaire du membre (ou d’une partie du membre).

Elle est due à un travail prolongé et intense amenant un excès de toxines dans le muscle.

Certains auteurs préconisent une étirement puissant et progressif quand d’autres préconisent la mobilisation en raccourcissement du muscle et son massage afin d’augmenter sa vascularisation.

Les contusions simples

Lors de contusions simples, la douleur musculaire est plus localisée avec une impotence fonctionnelle associée. Elle est souvent due à un coup direct reçu sur le muscle. Il faut appliquer de suite du froid et réaliser une compression à l’aide d’un bandage.

Attention cependant à ne pas négliger ce type d’accident, parfois des rupture musculaire ou un hématome cloisonné peuvent en être des conséquences directes.

Les accidents musculaires AVEC LÉSION DES FIBRES

Les élongations

Lors d’une élongation la douleur musculaire est importante et survient lors d’une activité physique mais peut cède à la mise au repos du muscle.
Elle résulte d’un allongement musculaire trop important.
L’arrêt immédiat, le froid, le repos, la compression et la surélévation du membre atteint sont les principales conduites à tenir suite à une élongation.

Les ruptures musculaires partielles (claquages, déchirures)

Les ruptures musculaires partielles surviennent pendant l’activité physique et peuvent parfois être audibles. Elles entraînent l’arrêt brutale et définitif de l’activité avec une impotence fonctionnelle et une douleur ne cessant pas au repos. Il en résulte un hématome avec gonflement et/ou œdème.

Elles sont le résultat d’un étirement trop important de certaines fibres jusqu’à leurs ruptures.

Ne surtout pas masser ni mettre de froid sur ce genre d’accident musculaire mais préférer, comme pour les élongations, la glace, le repos, le froid, la compression et la déclive.

Les ruptures musculaires totales

A ce stade des accidents musculaires, un bruit est souvent audible accompagné d’une douleur syncopale et de tous les autres signes de la déchirure musculaire partielle.

Les causes sont également les mêmes, cependant un choc direct peut entraîner ce genre d’accident musculaire.
Les conduites à tenir sont toujours les mêmes (glace, repos, élévation, contention).
Les accidents musculaires ne peuvent pas être évités mais peuvent être limités. Pour cela, certains points de prévention tels que : la visite médicale, une bonne pratique sportive adaptée, un bon matériel, une bonne hygiène de vie ainsi qu’une bonne diététique couplés à un bon échauffement et un bon travail de récupération, sont indispensables.

De plus, et si toutefois un accident musculaire survenait, un traitement bien adapté et une rééducation bien menée limiteraient la complication la plus fréquente qu’est la récidive.

Pour cela, n’hésitez pas à consulter un des kinésithérapeutes du cabinet de Cestas (périphérie de Bordeaux), ils sauront vous guider dans la reprise de votre activité.

A proximité de Bordeaux (Cestas), Yann DUBOIS kinésithérapeute du sport, accompagne les sportifs dans leur retour à la compétition

CONTACTEZ NOUS AU 05 56 78 13 99 

Adresse

5 chemin des boutiques 33610 CESTAS

Mail

yanndubois33610@gmail.com

Téléphone

05.56.78.13.99
Port: 06.37.74.63.81

Fermer le menu